Consomme peu d’énergie

Consomme peu d’énergie

En utilisant l’eau chaude en tant que vecteur énergétique pour « cuire » les mauvaises herbes, il suffit de peu d’eau pour obtenir un très bon résultat. Ce résultat est atteint grâce au fonctionnement intensif de l’eau sur la structure cellulaire, et l’effet de l’eau atteignant la racine de la plante. Dans l’étude comparative
de P.Kristoffersen, la fréquence et la consommation d’énergie de différentes méthodes de désherbage ont été évaluées.
C’est la seule étude comparative qui a été effectuée en Europe indépendamment de fournisseurs ou d’utilisateurs.
Cette étude a démontré que l’eau chaude offre la meilleure qualité pour moins de travail. WAVE économise au moins 50 % d’eau et donc de l’énergie en comparaison avec la méthode examinée « volvelds » à l’eau chaude. Après cette étude, une autre étude a recherché quelles méthodes sont vraiment efficaces contre les mauvaises herbes. Les résultats provisoires de cette nouvelle étude sont très positifs sur l’utilisation d’eau chaude en tant que désherbant.

Consommation d’énergie par m²
La méthode la plus efficace pour effectuer une comparaison correcte de la consommation d’énergie, est d’utiliser des joules par m2 par an.

Le WAVE Sensor Series 400/34 utilise environ 90 litres de carburant par jour (environ 2 ha et dépendant de variables comme la densité des mauvaises herbes et les circonstances atmosphériques). Mais WAVE a la consommation d’énergie la plus faible par m² en rapport avec la grande surface qui est nettoyée par jour, et avec un nombre limité de traitements par an, au maximum 4 (voir étude Pelle Kristoffersen).

L’émission de CO2 qui est produite malgré notre faible consommation d’énergie par m²
est compensée avec Trees for All. WAVE est donc la seule méthode de désherbage et de nettoyage de dépôt vert qui est neutre en CO2.